Home » Les Produits » Ce qu’il faut savoir avant de choisir son capteur de CO2

Ce qu’il faut savoir avant de choisir son capteur de CO2

L’hiver est la période de l’année où le monoxyde de carbone fait le plus de dégâts. Ce fléau inodore, invisible à l’œil nu et pourtant toxique est la cause d’innombrables accidents. Pourtant, il existe une solution pour éviter une intoxication au dioxyde carbone.

Le dioxyde de carbone : nocif par nature

  

C’est la combinaison entre un atome de carbone et un atome d’oxygène qui crée la molécule de dioxyde de carbone CO2. Le dioxyde de carbone à l’état gazeux possède certaines similitudes avec l’eau potable. Il est inodore et incolore. Par contre, ce gaz est dangereux aussi bien pour les animaux que pour l’homme. De plus, une exposition prolongée ou d’une concentration excessive du gaz un entraîner la mort d’un être humain. Dans la majorité des cas, les conséquences de la respiration de ce gaz vont des maux de tête et des nausées jusqu’à l’asphyxie. Les combustions incomplètes sont les principales causes du monoxyde de carbone. Si les appareils de chauffage vétustes peuvent entraîner son apparition, on peut également le créer en brûlant du bois, du pétrole, du charbon, ou vos autres produits électroménagers etc. Les appareils électriques ne figurent pas parmi les potentiels vecteurs du dioxyde de carbone. Par contre, on ne peut pas en dire de même des appareils de cuissons ou de chauffages. Ainsi, cuisinières à gaz, chauffe-eau, groupes électrogène et bien d’autres peuvent produire du monoxyde de carbone s’ils sont défaillants. Par ailleurs, les motos et les automobiles sont eux aussi capables de générer du dioxyde de carbone.

Detecteur de dioxyde de carbone

Comment choisir un détecteur de dioxyde de carbone ?

Comment se protéger du dioxyde de carbone

  
Il est important de se protéger contre les effets nocifs du dioxyde de carbone. Les appareils de chauffage faisant partie des risques, il serait judicieux de commencer par eux. Pour installer ce type d’équipement, il est impératif d’exiger une attestation de conformité. Elle est la garantie que votre appareil de chauffage ne comporte aucun risque pour vous et votre entourage. Lorsque l’automne s’en va, il faut commencer à se préparer à l’hiver et cela passe par une vérification rigoureuse des équipements de chauffage. Vous devrez également réclamer une attestation qui garantit l’état irréprochable de la cheminée et de toutes les autres installations u équipement qui se rapporte au chauffage.

Le détecteur de CO2 : pour vous protéger contre les effets du dioxyde de carbone

  
À toutes ces précautions, il faut ajouter une et c’est la plus importante de toutes. Il s’agit de l’acquisition d’un capteur de CO2. C’est une solution qui vous permet de dormir sans aucune crainte. En effet, cet équipement est conçu spécialement pour détecter du dioxyde carbone. Il s’agit généralement d’un petit boîtier à installer dans une partie de l’habitation. Une stridente sonnerie retentie dès que l’appareil détecte une concentration anormale de monoxyde de carbone dans l’air.
Le boîtier de l’appareil est doté d’un écran et d’un mécanisme pour vous permettre de vérifier son état de marque. De plus, l’arme d’un capteur de CO2 est différente de celle d’un détecteur de fumée.  Pour choisir le meilleur modèle, j’ai consulté ce guide des meilleurs détecteurs de dioxyde de carbone pour obtenir le maximum d’informations.

Quel type détecteur choisir ?

 
 
Vous trouverez différents modèles de détecteurs de fumée sur le marché et tous ne se valent pas. Parmi les critères de choix les plus importants, on retrouve :

La norme

On parle également de label, et à ce niveau, il est important de privilégier NF ou CE qui sont synonymes de qualité.

La durée de vie des piles

L’idéal serait de choisir l’équipement qui vous garantit des piles avec la meilleure durée de vie. Ainsi, vous n’aurez pas à les changer fréquemment.

Les fonctionnalités ajoutées

En dehors de ses fonctionnalités de bases, le détecteur de dioxyde de carbone peut posséder d’autres options, notamment la fonctionnalité permettant à l’appareil de se déclencher automatiquement.

Quel emplacement pour le détecteur de monoxyde de carbone ?

  

Une fois qu’on a connaissance des appareils qui comportent le plus de risques liés à la propagation du dioxyde de carbone dans la maison, c’est par eux qu’il faut commencer. Il faut également placer des détecteurs dans les chambres et dans les pièces de vie. C’est d’ailleurs la raison de la nécessité de choisir un détecteur de monoxyde de carbone avec une interconnexion. Ainsi, les occupants de la maison seront avertis à temps du danger et pourront prendre leurs précautions. Cela signifie donc que la cuisine, la chambre à coucher ou encore le salon sont toutes des pièces qui doivent comporter un détecteur de monoxyde de carbone.

Il faut également savoir que l’avantage avec un détecteur de dioxyde de carbone, c’est que vous n’avez pas besoin de l’entretenir régulièrement comme c’est le cas pour beaucoup d’autres appareils. Il suffit de le tester chaque mois et de surveiller l’état des piles. Avec cet équipement, vous pourrez passer vos hivers au chaud sans craindre une éventuelle intoxication.